m

m

lundi 14 juillet 2014

L'AZILE LE PLUS SÛR S10E46

Ce qui est bien l'été, c'est que les enfants ne sont plus à l'école. Eh oui ! Enfin, ces feignasses vont pouvoir bosser gratuitement tout l'été pendant que nous, prenons un repos bien mérité. Malheureusement, les enfants français n'ont pas encore le talent, le savoir et le courage suffisants pour fabriquer nos futurs vêtements, smartphones, tablettes, ordinateurs..... mais on peut quand même en tirer quelque chose.
C'est dans cet esprit que nous faisons, à l'Azile, travailler des enfants tout l'été avec l'accord des parents...bien contents de se débarrasser de leurs mômes durant tout l'été.
Concrètement, les enfants font des tâches de secrétariat, comptabilité, d'accueil, de gestion, etc... Cette année, nous accueillons les cinq enfants sur la photo ci-dessous et tout se passe très bien. Evidemment un apprentissage éducatif est prévu pour ne pas leur faire perdre le fil de leur instruction. Dans la continuité du programme actuel, nous leur inculquons la servitude au capitalisme donc, il n y a pas d'inquiétude à avoir.
Cette semaine, une émission en forme de déstockage de la saison précédente, période des soldes de chiffons oblige. Et c'est bien connu, c'est en fouillant dans les cartons qu'on trouve des merveilles au milieu des rossignols.
Un double de Montera pour habiller les femmes avec des plumes pour l'hiver, du psyché fuzz épicé italien contemporain et vintage saison 1970/1971, de la musique arabe de Portland dans le Maine, du gamelan électronique polonais, un consortium très international zappaïo stravinskyen, de la musique électroacoustique bancale américano-batave. Et évidemment, tant qu'à enfumer votre sens des affaires à prix d'ami, quelques articles ultra récents particulièrement non soldés, notamment du nouveau jazz libre collection printemps/été.
L'Azile fait le vide et se déshabille pour mieux vous émoustiller cet été et vous faire oublier la période du blanc et pour info, y a toujours moyen, même sous la tente, de faire un p'tit clic sur lire la suite








L'AZILE LE PLUS SÛR S10E46



Le tracklisting

1 - Jean-Marc Montera : Word (What's Up? Femmes poètes de la Beat Generation, Signature/Radio-France)
2 - Inutili : Fry your brain (excerpt) (Music to watch the clouds on a sunny day, Aagoo records)
3 - The Group : The Feed-Back (The Feed-Back, RCA / Schema)
4 - The Braen's Machine : Gap (Underground, Liuto records / Schema)
5 - Tom Kovacevic : Steady Stream Of Course (Universe Thin As Skin, Immune Recordings)
6 - Derek Piotr : Bhadrakali (Tempatempat, Monotype records)
7 - Jeff Burch : La Perouse (excerpt) (S/T, Important records)
8 - The Tobacconists : Heavy Water Experiments (A Secret Place, A Giant Fern / Fabrica Records)
9 - Filthy Habits Ensemble : Assbook (Gruesome Routine, Discordian Records)
10 - Wadada Leo Smith / George Lewis / John Zorn : Screaming Grass (Sonic Rivers, Tzadik Records)
11 - Peter Brötzmann / Jason Adasiewicz / John Edwards / Steve Noble : Mental Shake (excerpt) (Mental Shake, OTOroku)
12 - Noveller & Thisquietarmy : Reverie 2 (Reveries, Shelter Press)

Le streaming





Le Podcasting


Abonnez-vous au podcast de l'émission

http://azile.podcloud.fr/

sur votre smartphone via votre application gestionnaire de podcast



4 commentaires:

  1. Excellente initiative ! Mais dans le domaine, les italiens de Baby Records ont été encore plus loin. En fabricant les vinyles avec les fonds de couches des bébés des membres du personnel et des "chanteurs, chanteuses" (enfin, ceux qui étaient sur les pochettes et faisaient les mimes à la TV), musiciens, etc... Si vous vous êtes toujours demandé pourquoi à l'écoute c'était de la m...e, et bien parce ça en était ! De plus, sans le savoir, car eux visaient avant tout la baisse du coût de production. Le plastique, c'est fantastique, mais cher. Ils avaient une réelle démarche écocitoyenne.
    A nouveau je salue votre démarche. Ainsi que les parents qui ont bien conscience que si les enfants veulent dans le futur gagner plus, il faut travailler plus, comme disait le grand penseur Paul BIsmuth.

    RépondreSupprimer
  2. Paul Bismuth....Un truand comme moi ne peux que le regetter

    RépondreSupprimer
  3. Ta réponse est peu... téléphonée.

    RépondreSupprimer
  4. oui...mais avec un téléphone à mon nom

    RépondreSupprimer